PARACHA miketz

MIKETS


וַיְהִי בַבֹּקֶר, וַתִּפָּעֶם רוּחוֹ, וַיִּשְׁלַח וַיִּקְרָא אֶת-כָּל-חַרְטֻמֵּי מִצְרַיִם, וְאֶת-כָּל-חֲכָמֶיהָ; וַיְסַפֵּר פַּרְעֹה לָהֶם אֶת-חֲלֹמוֹ, וְאֵין-פּוֹתֵר אוֹתָם לְפַרְעֹה.
« Mais, le matin venu, son esprit en fut troublé et il manda tous les magiciens de l’Égypte et tous ses savants. Pharaon leur exposa son rêve, mais nul ne put lui en expliquer le sens. »
Le midrach nous enseigne que Pharaon avait reçu l’explication avec les rêves mais l’avait oubliée à son réveil. Sa requête auprès des sages d’Egypte n’est donc pas « interprétez mes rêves » mais « rappelez-moi l’interprétation que j’en ai reçue ».
Si aucun d’entre eux n’y parvient, c’est peut-être parce qu’il fallait être étranger, extérieur à la cour et à sa politique pour percevoir les dangers qui guettent le royaume. Le premier « don » de Yossef, avant même la prophétie, est son indépendance et le regard neuf qu’il pose sur les choses.
Son analyse de la situation s’accompagne de recommandations économiques, et Pharaon reconnaît qu’il a devant lui un dirigeant intelligent, instruit, mais surtout capable de prévoir.
Et pré-voir, c’est voir avant.
Anticiper.
Eviter les dangers quand c’est possible, limiter leurs effets quand ils sont inévitables.
Les périodes de crise sont toujours des périodes d’incertitude. La prise de décision y est un processus complexe qui dépend de multiples facteurs : les informations disponibles, l’état des connaissances, l’expérience, les conseils, l’éthique… et la chance. Ou la providence.
Chers amis de Maayane Or, d’Or Chalom et de Judaïca, la cinquième vague de la pandémie nous surprend en pleine fête de Hanouka. Je sais à quel point il peut être difficile de recommencer à vivre avec des restrictions sanitaires alors que nous croyions l’épidémie derrière nous. Mais il n’est plus utile de vous rappeler que l’éthique juive nous recommande la plus grande prudence dès qu’il y a un risque pour la santé des personnes. Il faut donc que cette année encore les lumières de Hanouka soient synonymes de courage et de sacrifices !

Partager cet article >