PARACHA vayelech

VAYELEH

Hazak ! Quiconque a déjà fréquenté une synagogue a sûrement entendu les fidèles s’interpeller avec cette expression, pour se congratuler ou se féliciter.La première occurrence se trouve à la fin de la Torah, dans la paracha Vayélekh que nous lirons ce chabbat.L’expression utilisée par Moché à trois reprises en s’adressant au peuple et à Josué est : Hazak vé-émats La traduction du rabbinat : « Sois fort et vaillant ! »Autres traductions : « sois fort et montre-toi ferme! » Ou « sois fort et tiens bon ! »Dans le contexte, ce n’est pas une félicitation, mais un encouragement. C’est devenu une formule classique en hébreu, et qui est utilisée chaque fois que quelqu’un accède à un nouveau poste à responsabilité.Dans le texte qui précède de quelques jours l’entrée en terre de Canaan, (et donc l’entrée du peuple juif dans l’histoire), Dieu cherche à éviter ce qui s’est produit 40 ans plus tôt, à la paracha Chelah-lekha : le découragement, la crainte, la panique.C’est la peur qui avait fait perdre la génération précédente.C’est l’angoisse, la fatigue et le découragement que doivent combattre tous ceux qui se lancent dans des projets ambitieux.C’est le message que nous transmet la Torah pour le premier chabbat de l’année. Soyons dignes de nos dirigeants qui ont affronté tant d’épreuves à travers l’Histoire, et sachons, nous aussi, relever les défis qui nous attendent avec force, courage et fermeté.

Chabbat chalom, et hizkou vé-imtsou !

Partager cet article >

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email