Yitro

YITRO

La paracha de cette semaine porte le nom d’un personnage entouré de mystère. Yitro, le prêtre de Midian et beau-père de Moché aurait, d’après Rachi qui cite le midrach, pas moins de… sept noms différents.Très beau midrach, qui, une fois de plus, s’affranchit de l’exactitude historique et factuelle pour dire tout simplement que la Torah donne aux personnages des noms différents en fonction de leur personnalité, de leur place dans la communauté, de leur métier ou de leur famille.
Bien que « Yitro » soit le nom de la paracha où apparaissent pour la première fois dans la Torah les dix paroles (plus connues sous l’expression « dix commandements »), le personnage qu’on voit apparaître au début du texte n’est ni un prophète ni un juriste.
Il se présente, écoute, observe et conseille. Il enseigne à Moché comment travailler plus efficacement tout en préservant sa santé et en délégant les tâches.
Et ce passage précède le don de la Torah sur le mont Sinaï.
Comme un message pour nous dire la condition nécessaire à une transmission correcte et efficace : écoute bienveillante, attention à l’autre, répartition des tâches, et désir de justice.
אִם אֶת-הַדָּבָר הַזֶּה, תַּעֲשֶׂה, וְצִוְּךָ אֱלֹהִים, וְיָכָלְתָּ עֲמֹד; וְגַם כָּל-הָעָם הַזֶּה, עַל-מְקֹמוֹ יָבֹא בְשָׁלוֹם
« Si tu adoptes cette conduite, Dieu te donnera ses commandements et tu pourras suffire à l’œuvre ; et de son côté, tout ce peuple pourra aller où il doit se rendre en paix. »
Chabbat chalom
Rabbin David Touboul

Partager cet article >